Citoyen de l'une, citoyen de toutes, la plus récente étude de l'Institut Macdonald-Laurier, a aussi fait les manchettes au Québec.

Cyberpresse.ca a publié un texte d'opinion par Brian Lee Crowley, Robert Knox et John Robson basé sur l'étude de IML sous le titre, Ottawa doit abattre les barrières interprovinciales. Le texte mentionne entre autres :  "Au moment où les pays du G20 se réunissent à Toronto pour discuter de façons d'améliorer leur performance économique, les barrières interprovinciales au commerce continuent de freiner les échanges au sein même du Canada. Plus de 15 ans après l'adoption de l'Accord sur le commerce intérieur qui devait régler ce problème, les progrès se font toujours attendre."

En même temps, l'agence QMI publiait un article sur l'étude :  "...l'Institut Macdonald-Laurier publie un document qui dit qu'il est temps pour le gouvernement fédéral pour mettre un terme à ce que l'un des auteurs qualifie de règles stupides."

Ces manchettes québécoises sont semblables à ce qui a été publié dans les médias du reste du Canada. Le texte d'opinion paru sur le site de Cyberpresse.ca conclut en répétant un des arguments principaux du Citoyen de l'une… "Ottawa a le pouvoir et l'autorité morale d'agir dans ce domaine. Il est temps de mettre fin à ce protectionnisme interne."