Les Canadiens ne doivent pas se complaire dans un faux sentiment de sécurité. Nous avons besoin d'une stratégie en matière de sécurité nationale qui définit nos valeurs et intérêts nationaux fondamentaux, détermine les principaux dangers qui les menacent et esquisse les solutions stratégiques appropriées, en distinguant ce qui est important de ce qui l'est moins et en tenant compte de notre situation particulière.

Valeurs
Les valeurs qui distinguent la vie au Canada sont la liberté individuelle, la démocratie, la primauté du droit, la justice sociale et l'avancement économique pour tous. Il est dans l'intérêt suprême du Canada de préserver ce mode de vie.

Menaces
Les trois principaux types de danger sont la coercition ou les agressions physiques, la subversion interne et l'effritement des croyances et pratiques qui donnent à un État son caractère particulier.

La fin de la Guerre froide a suscité l'espoir d'une paix durable, mais les événements du 11 septembre ont ramené tout le monde à la réalité et instauré une nouvelle ère de planification de la sécurité. La sombre réalité est qu'une nouvelle guerre mondiale, encore de faible intensité, est en cours. Elle dresse les islamistes radicaux contre les gouvernements musulmans au Moyen-Orient et en Asie et contre les sociétés démocratiques partout dans le monde.

Les principales menaces sont un extrémisme débridé, une immigration incontrôlée et des tensions issues de la rareté des ressources. On retournera contre eux-mêmes la technologie des États avancés et les adversaires de la démocratie utiliseront des moyens physiques et psychologiques pour tenter de convaincre les populations de rejeter le mode de vie démocratique.

Stratégies
La stratégie du Canada en matière de sécurité nationale doit conjuguer les dimensions interne et étrangère. Elle doit également prendre en compte les valeurs fondamentales que nos politiques doivent protéger, ce qui menace ces valeurs et les mesures qui doivent être prises pour repousser ces menaces. Une telle stratégie doit avoir pour but de :

  • Atténuer les points faibles du Canada en protégeant la communauté par des lois antiterroristes ; en protégeantles communautés immigrantes susceptibles d'être viséespar des militants ; en calibrant judicieusement le flux desnouveaux arrivants au Canada ; en exerçant un meilleurcontrôle sur l'entrée au pays ; en mettant de l'ordre dans notre système de sélection des réfugiés ; on convaincant les tribunaux d'être plus sensibles aux besoins des services de sécurité et de renseignement ; et en protégeant les infrastructures critiques complexes du Canada.
  • Créer des niveaux superposés de défense contre les menacesà la sécurité nationale en renforçant notre capacité de savoir ce qui se passe sur notre territoire et dans nos eaux côtières ; en travaillant avec les États-Unis à créer un périmètre de sécurité commun ; en rationalisant l'architecture de défense de l'Amérique du Nord ; en participant au programme de défense antimissile balistique ; et en mettant sur pied un service canadien de renseignement à l'étranger.
  • Participer à des activités diplomatiques sur des questions internationales qui mettent en péril la paix et la sécurité internationales ; consacrer une plus grande portion de notre budget d'aide au développement à l'amélioration des conditions de vie dans les pays aux prises avec la guerre au terrorisme ; faire échec aux activités terroristes et perturber le marché clandestin de l'armement ; soutenir et améliorer la capacité des Forces canadiennes de déployer et de maintenir des contingents pratiquement partout où l'on pourrait en avoir besoin dans le monde.
  • Travailler de concert avec les communautés musulmanes pour miner l'appui envers les éléments radicaux et perturber et vaincre les réseaux terroristes ; et cibler l'aide au développement de façon à atténuer la pauvreté dans les pays qui sont susceptibles de générer des terroristes.
  • Moderniser l'architecture internationale de sécurité ; accroître le rôle de l'OTAN et des organisations régionales ; développer de nouvelles règles de droit international pour encadrer les actions des États dans la guerre au terrorisme – et en particulier en ce qui a trait aux interventions
  • et au traitement des terroristes incarcérés.